Le viager, une solution pour l’achat d’une maison dans le Gard

vendre-en-viager-nimesLa vente en viager engage le vendeur (crédirentier), souvent une personne âgée, à céder son bien à un acheteur (débirentier), en échange de recevoir une rente à son profit, pendant le reste de ses jours. C’est une pratique de plus en plus courante à Nimes et ses alentours pour les retraités pour céder leur bien immobilier. Quels peuvent bien être les avantages d’une telle pratique?

Pourquoi vendre en viager à Nîmes ?

En vendant en viager dans le Gard (30), on s’assure une rente jusqu’à la fin de ses jours. Les revenus que procurent la vente sont en général plus importants que si le logement était mis en location. Le logement nîmois dont il est question peut être libre ou occupé. Dans le cas où le vendeur occupe le logement à Nimes, il est assuré de pouvoir l’occuper autant qu’il le désire, mais le montant de la rente sera moins élevé dans ce cas-là. Si, au moment de la constitution du viager, le logement est loué à un moment, c’est l’acheteur qui perçoit le montant du loyer. Si le contrat le prévoit, le vendeur peut conserver la jouissance du bien : il perçoit alors les loyers, et le montant de la rente en tiendra compte.

Ce qu’il faut savoir sur la vente en viager d’une maison dans le Gard

Le montant de la rente est fixé par les deux particuliers nimois: libre à eux de la définir en fonction du besoin du vendeur et des possibilités de l’acheteur. Il peut aussi correspondre à la valeur du logement à Nimes lui-même.

En général, ce calcul est réalisé par un notaire qui prend en compte certains paramètres, comme la valeur du bien, s’il y a le versement d’un bouquet (somme que l’acheteur verse immédiatement qui constitue un paiement partiel du capital), l’âge et le sexe du vendeur, si le vendeur occupe le logement ou bien s’il le loue et perçoit un loyer. Le notaire fait ces calculs à l’aide de bases de données et de barèmes.

En cas de décès…

En cas de décès du vendeur, le paiement de la rente cesse, et si jamais le logement à Nîmes est occupé par des locataires, ils doivent le quitter. Si c’est l’acheteur qui décède, ce sont ses héritiers qui doivent continuer à payer la rente (généralement le contrat prévoit cela).
La vente en viager à Nimes (30000) peut être nulle si jamais le vendeur décède dans les 20 jours suivant l’acte, suite à une maladie dont il est déjà atteint au moment de la signature.
Elle peut être nulle si le prix de rente ne correspond pas au prix du logement (prix insuffisant).

Nos amis nimois

Leave a reply